REBELLE

 

Le Journal que Françoise Le Clerc écrivit en 1950 constitue un document inédit sur l'origine des Glénans, car il témoigne du naufrage d'un voilier mythique : le Rebelle. Il s'agit d'un récit empli de liberté et d'amours secrets, à l'image d'une jeunesse au sortir de la guerre. Le Livre s'accompagne d'une rétrospective des peintures à l'encre de Chine que l'auteur réalisa ensuite tout au long de sa vie. La préface est une réflexion sur l'art signée par fu Le.