Fu Le - choregraphe

 (Fr.)


Fu LE est un chorégraphe éclectique, plasticien et vidéaste récompensé par plusieurs prix internationaux. Né en Bretagne, il arrive à Paris à 17 ans et intègre les Arts Appliqués en sculpture, puis travaille en ateliers de scénographie où il est fasciné par la répétition des gestes artisanaux. Rapidement son intérêt se détache du résultat final pour questionner le processus de création.
En parallèle, Fu LE se forme à la marionnette chez A. Recoing, dans le but de mettre en scène ses propres sculptures. Il part vivre à Buenos Aires pour se consacrer au théâtre corporel, puis intègre la cie junior Le Marchepied à Lausanne, où il travaille avec M. Berrettini et P. Harsch.Il revisite alors sa pratique de plasticien à travers l’expérience sensible du corps dansant, et découvre en autodidacte la vidéo qui lui permet de témoigner de sa recherch par des expositions, notamment au CCNO - Josef Nadj.
Fu LE évolue actuellement à la lisière entre danse et sculpture. Il poursuit sa recherche à Taïwan, questionnant les transformations sociales liées à l’urbanisation. En 2018, il reçoit le prix Beaumarchais pour l’écriture en danse. Son objectif a toujours été d’unir ses acquis plastiques à l’intimité du corps.

Fu LE est un chorégraphe éclectique, plasticien et vidéaste récompensé par plusieurs prix internationaux. Né en Bretagne, il arrive à Paris à 17 ans et intègre les Arts Appliqués en sculpture, puis travaille en ateliers de scénographie où il est fasciné par la répétition des gestes artisanaux. Rapidement son intérêt se détache du résultat final pour questionner le processus de création. Il voyage ensuite en Afrique de l'Ouest à la découverte de nouvelles techniques de fonte de bronze.

 

En parallèle, Fu LE se forme à la marionnette chez A. Recoing, dans le but de mettre en scène ses propres sculptures. En 2008 Il part vivre à Buenos Aires pour se consacrer au théâtre corporel, puis intègre la cie junior Le Marchepied à Lausanne. Il se spécialise en danse aérienne, et développe sa pratique sur la relation à un partenaire (manipulations, aikido, tango, contact improvisation).

 

Il revisite alors sa pratique de plasticien à travers l’expérience sensible du corps dansant, et découvre en autodidacte la vidéo qui lui permet de témoigner de sa recherch par des expositions, notamment au CCNO - Josef Nadj.

 

 Fu LE évolue actuellement à la lisière entre danse, arts visuels, et vidéo. Sur les traces de la calligraphie qui embrasse la peinture comme un forme de danse, Il poursuit récemment sa recherche à Taïwan, questionnant les transformations sociales liées à l’urbanisation. En 2018, il reçoit le prix Beaumarchais pour l’écriture en danse. Son objectif a toujours été d’unir ses acquis plastiques à l’intimité du corps.

En parallèle, Fu LE se forme à la marionnette chez A. Recoing, dans le but de mettre en scène ses propres sculptures. Il part vivre à Buenos Aires pour se consacrer au théâtre corporel, puis intègre la cie junior Le Marchepied à Lausanne, où il travaille avec M. Berrettini et P. Harsch.Il revisite alors sa pratique de plasticien à travers l’expérience sensible du corps dansant, et découvre en autodidacte la vidéo qui lui permet de témoigner de sa recherch par des expositions, notamment au CCNO - Josef Nadj.
Fu LE évolue actuellement à la lisière entre danse et sculpture. Il poursuit sa recherche à Taïwan, questionnant les transformations sociales liées à l’urbanisation. En 2018, il reçoit le prix Beaumarchais pour l’écriture en danse. Son objectif a toujours été d’unir ses acquis plastiques à l’intimité du corps