Fu Le - choregraphe

 (Fr.)


Fu LE est un chorégraphe éclectique, plasticien et vidéaste récompensé par plusieurs prix internationaux. Né en Bretagne, il arrive à Paris à 17 ans et intègre les Arts Appliqués en sculpture, puis travaille en ateliers de scénographie où il est fasciné par la répétition des gestes artisanaux. Rapidement son intérêt se détache du résultat final pour questionner le processus de création.
En parallèle, Fu LE se forme à la marionnette chez A. Recoing, dans le but de mettre en scène ses propres sculptures. Il part vivre à Buenos Aires pour se consacrer au théâtre corporel, puis intègre la cie junior Le Marchepied à Lausanne, où il travaille avec M. Berrettini et P. Harsch.Il revisite alors sa pratique de plasticien à travers l’expérience sensible du corps dansant, et découvre en autodidacte la vidéo qui lui permet de témoigner de sa recherch par des expositions, notamment au CCNO - Josef Nadj.
Fu LE évolue actuellement à la lisière entre danse et sculpture. Il poursuit sa recherche à Taïwan, questionnant les transformations sociales liées à l’urbanisation. En 2018, il reçoit le prix Beaumarchais pour l’écriture en danse. Son objectif a toujours été d’unir ses acquis plastiques à l’intimité du corps.

Fu LE est un chorégraphe éclectique, plasticien et vidéaste récompensé par plusieurs prix internationaux. Né en Bretagne, il arrive à Paris à 17 ans et intègre les Arts Appliqués en sculpture, puis travaille en ateliers de scénographie où il est fasciné par la répétition des gestes artisanaux. Rapidement son intérêt se détache du résultat final pour questionner le processus de création. Il voyage ensuite en Afrique de l'Ouest à la découverte de nouvelles techniques de fonte de bronze.

 

En parallèle, Fu LE se forme à la marionnette chez A. Recoing, dans le but de mettre en scène ses propres sculptures. En 2008 Il part vivre à Buenos Aires pour se consacrer au théâtre corporel, puis intègre la cie junior Le Marchepied à Lausanne. Il se spécialise en danse aérienne, et développe sa pratique sur la relation à un partenaire (manipulations, aikido, tango, contact improvisation).

 

Il revisite alors sa pratique de plasticien à travers l’expérience sensible du corps dansant, et découvre en autodidacte la vidéo qui lui permet de témoigner de sa recherch par des expositions, notamment au CCNO - Josef Nadj.

 

 Fu LE évolue actuellement à la lisière entre danse, arts visuels, et vidéo. Sur les traces de la calligraphie qui embrasse la peinture comme un forme de danse, Il poursuit récemment sa recherche à Taïwan, questionnant les transformations sociales liées à l’urbanisation. En 2018, il reçoit le prix Beaumarchais pour l’écriture en danse. Son objectif a toujours été d’unir ses acquis plastiques à l’intimité du corps.

En parallèle, Fu LE se forme à la marionnette chez A. Recoing, dans le but de mettre en scène ses propres sculptures. Il part vivre à Buenos Aires pour se consacrer au théâtre corporel, puis intègre la cie junior Le Marchepied à Lausanne, où il travaille avec M. Berrettini et P. Harsch.Il revisite alors sa pratique de plasticien à travers l’expérience sensible du corps dansant, et découvre en autodidacte la vidéo qui lui permet de témoigner de sa recherch par des expositions, notamment au CCNO - Josef Nadj.
Fu LE évolue actuellement à la lisière entre danse et sculpture. Il poursuit sa recherche à Taïwan, questionnant les transformations sociales liées à l’urbanisation. En 2018, il reçoit le prix Beaumarchais pour l’écriture en danse. Son objectif a toujours été d’unir ses acquis plastiques à l’intimité du corps

Fu Le - choreographer

(Eng.)

 

Fu LE is a French awarded filmmaker, visual artist and choreographer. Born in Brittany, He came to Paris to study metal sculpture. Following, he worked several years in various stage design studios. Fascinated by the beauty of artisanal movements that transform matter, he became increasingly interested in the work process more than the end result. He then traveled to West Africa to discover new techniques of bronze casting.

 

In parallel, Fu LE studied various theater techniques. With the intent to stage his own sculptures, he first dedicated himself to puppetry. He moved to Buenos Aires to pursue physical theatre training. Following his interest in movement, he took a contemporary dance training in Lausanne. He also specialized in aerial dance and partnering practice as aikido, tango or contact improvisation.

These physical skills enabled him to revisit his visual arts practice with the sensitive perspective of the dancing body and its action on matter, and began using video as an autodidact to share his choreographic research at various exhibitions, including at the National Choreographic Centre of Orleans - Josef Nadj.

 

Fu LE is now evolving on the edge between dance and visual arts. He pursued recently his research in China and Taiwan, questioning social issues linked with urbanization. He also focused his practice on calligraphy in which he embraces painting as a form of dancing. His goal is to connect visual arts to the intimacy of bodily sensations, in other words to choreograph the sculptural gesture.